Festival de Printemps - concert de l’Ensemble Telemaque [en]

Créée en Décembre 2005, avec la première édition qui a eu lieu en Avril 2007, le Festival International d’orchestre de printemps est devenu l’un des événements de musique classique les plus recherchés dans le bassin méditerranéen. Le Festival international d’Orchestre du printemps a lieu chaque année dans la semaine suivant Pâques au Théâtre Manoel à La Valette.

Dans le cadre de l’édition 2015, la soprano française Brigitte Peyré fera équipe avec l’Ensemble Télémaque sous la direction de Raoul Lay, pour nous donner une interprétation de l’orchestration de Schoenberg des « Chansons d’un compagnon errant » de Mahler, « Notturno » de Busoni, et le merveilleux « Pierrot Lunaire ».

“La redécouverte de Schoenberg” – 9 avril 2015 au Théâtre Manoel à 20h

http://www.iso-festival.com/rediscovering-schoenberg.html

Ensemble Télémaque
Brigitte Peyré
Raoul Lay

‘Pierrot Lunaire’ de Schoenberg est à bien des égards aussi révolutionnaire que ‘Le Sacre du printemps’ de Stravinsky, en explorant des mondes intérieurs via une musique des couleurs kaléidoscopiques exquis. Nous découvrons également la maîtrise de l’orchestration de Schoenberg dans les œuvres de deux de ses contemporains les plus importants ; Gustav Mahler et Ferruccio Busoni. Ce dernier, bien connu pour ses transcriptions pour piano et la virtuosité du clavier est moins connu en tant que compositeur. Brigitte Peyré sera présent pour nous enchanter avec sa voix voluptueuse et velouté de ces chefs-d’œuvre viennois du début du 20ème siècle.
JPEG
JPEG
JPEG

JPEG

L’ENSEMBLE TÉLÉMAQUE
Direction musicale Raoul Lay

Depuis sa formation en 1994 à Marseille, l’ensemble Télémaque s’est consacré à la création et à la diffusion des œuvres de notre temps. George Bœuf, Régis Campo et Pierre-Adrien Charpy, compositeurs du sud, mais aussi Thierry Machuel, Jean-Luc Hervé, Tatiana Catanzaro, François Narboni, Kasia Glowicka, Bernard Cavanna et Ivan Fedele sont parmi les commissionnaires de l’ensemble qui revendique la plus grande ouverture esthétique.
Dans les années 2000 et sous l’impulsion de Raoul Lay, cette véritable compagnie musicale a développé aussi de façon originale les mélanges avec les autres arts de la scène : Olivier Py, Bernard Kudlak (cirque Plume), Catherine Marnas, Nathalie Pernette ou Frédéric Flamand sont parmi les partenaires artistiques de Télémaque au service des musiques de Mauricio Kagel, Steve Reich ou Raoul Lay lui-même.

Depuis toujours, l’ensemble se produit également en concert sur les scènes musicales les plus innovantes en France et à l’étranger : Festival d’Ile de France, Festival Présences à Radio-France, Cité de la Musique de Paris, Auditorium National de Madrid, Gaudeamus Music Week d’Amsterdam, Festival Enescu à Bucarest, Salle Flagey à Bruxelles, Biennale de Venise...
Outre la création, Télémaque s’est donné pour mission d’éveiller les curiosités, de donner à entendre toutes les esthétiques musicales contemporaines, partout et à tous. Pour cela un travail particulier en direction du jeune public a été mené, tourné vers les enfants spectateurs (Nokto, La mort Marraine, La revue de Cuisine) ou participants chanteurs (La jeune fille aux mains d’argent) et/ou percussionnistes (Nous d’ici-bas)

Après avoir été en 2011 l’ensemble leader du projet ECO (European Contemporary Orchestra), phalange acoustique et électrique de 33 musiciens au service de la création, Télémaque intègre en 2013 le Pôle Instrumental Contemporain (PIC), lieu ouvert pour les musiques d’aujourd’hui à Marseille.

JPEG

RAOUL LAY – Direction Musicale

Raoul Lay a d’abord entrepris des études de musicologie qui l’ont amené à l’agrégation. En 1994, après de nombreux prix obtenus au C.N.R. de Marseille, son oeuvre « L’ombre autour du temps » le conduit en finale du gaudeamus Music week d’Amsterdam. Régulièrement présent sur la jeune scène internationale des années 90, il est, entre autres, lauréat du Concours Nuove Sincronie en 1995 et obtient une Mention Spéciale au Concours Reppublica di San Marino en 1999 (Borgio Maggiore, Italie). En 1998, il reçoit le Prix Paul-Louis weiller de l’Académie Française pour l’ensemble de son travail de compositeur.
Parallèlement Raoul Lay mène une carrière de chef d’orchestre et travaille la direction aux côtés de Peter Eötvös (Darmstadt, Szombathely, Acanthes) et dirige de nombreuses formations en France et à l’étranger : l’ensemble Asko (Pays-Bas), le Savaria Orchestra (hongrie), l’ensemble Modern (Frankfort), l’ensemble Capricorn (Londres), l’orchestre philharmonique de l’Opéra de Marseille.... Entre 2005 et 2009, il dirige régulièrement les orchestres des Opéras d’Avignon et Toulon autour d’un répertoire symphonique délibérément ancré dans le vingtième siècle (Poulenc, Chostakovitch, Satie, Prokofiev, Fedele...). En 2011 et 2012 il est appelé par l’Orchestre National de Bordeaux Aquitaine pour diriger les Folk Songs de Luciano Berio et son propre Fantômas qu’il reprend en Juin 2013 à la tête de l’orchestre Philharmonique Tito Schipa de Lecce (Italie)

En 1994 Raoul Lay fonde l’ensemble Télémaque spécialisé en musique contemporaine avec lequel il se produitrégulièrement à l’international : Bruxelles, Madrid, Amsterdam, Ancône, Turin, ... Depuis 2000, il fait alterner dansle répertoire de Télémaque les concerts (Verdù, Machuel, Charpy, Hersant, Narboni,) avec les productions (variété de Mauricio kagel avec Bernard kudlak, metteur en scène du Cirque Plume, La jeune fille aux mains d’argent qu’il compose sur un livret d’Olivier Py,...) Raoul Lay présente la particularité de travailler régulièrement avec d’autres domaines du spectacle vivant. Compositeur "lyrique" au sens littéral, il déploie dans sa musique une mémoire affective et déformée de son rapport au classicisme et au romantisme.
Il a reçu des commandes de Radio-France, de l’Opéra de Marseille, du Concours International d’Instruments à vent de Toulon, du Ballet d’Europe, du Manège de Mons, du conservatoire de Thionville, de l’Yonne-en-scène, de l’Opéra National de Bordeaux... Il est lauréat de la Fondation Beaumarchais (bourse à l’écriture) et a reçu une commande à l’écriture pour le festival "Présences" auquel il participe également en tant que chef d’orchestre. En 2008 il obtient une commande d’État pour Le cabaret des valises. En 2011 il fonde le European Contemporary Orchestra et impulse l’ouverture du PIC à Marseille en 2013.

« En aval de l’école de vienne et de Messiaen, Raoul Lay tisse une poétique sobre où sons, timbres et rythmes contribuent à magnifier le verbe. Les lignes mélodiques s’entremêlent, effleurant au passage un mode tonal aussitôt abandonné. La beauté du drame transporte et envoûte. La Suite de La jeune fille aux mains d’argent (...) est particulièrement remarquable. L’écoute du superbe trio vocal final, haletant et lancinant laisse l’auditeur suspendu sur cette fin, comme à regret. »
Jérémie Szpirglas. Le monde de la musique, Avril 2004

« Sans ’retour à’ ni facilités de mauvais aloi, Raoul Lay n’hésite pas à s’appuyer sur un sens mélodique que l’on sent inné et dont la portée émotionnelle dénote un art consommé de l’éloquence vocale. (...) Un disque enchanteur, magnifiquement enregistré. »
Sylviane Falcinelli. Piano Magazine, Juillet 2004

JPEG
BRIGITTE PEYRÉ - soprano

Elle commence ses études musicales par le piano puis s’oriente vers l’art dramatique et l’art lyrique au Conservatoire de Bordeaux. Médaillée d’Or de chant et d’art lyrique, elle poursuit sa formation au CNIPAL de Marseille, puis se perfectionne en Italie, et à Londres. Elle fait ses premiers pas professionnels avec les ensembles vocaux Musicatreize et Les Jeunes Solistes et, est très vite sollicitée en tant que soliste par des chefs tels que M. Rosenthal, P. Fournillier, J. Suhubiette, P. Cao, M. Piquemal, D. Kawka, L. Vaillancourt, Ed Spanjaard... Elle aborde aussi bien les répertoires baroques, que contemporains dont elle est une interprète privilégiée (Donatoni, Boulez, Aperghis, Machuel, Lay, Cavanna, ...) et qui la conduisent sur des scènes prestigieuses que sont La Cité de la Musique (Paris), Radio-France, Musica (Strasbourg), Manca (Nice), Les 38èmes Rugissants (Grenoble), les Opéras de Nancy, Nice, Marseille, Vichy..., ainsi qu’à l’étranger (Espagne, Pays-Bas, Italie, Russie, Angleterre, Finlande...).Elle collabore avec diverses formations instrumentales telles que TM+, Les Percussions de Strasbourg, Nieuw Ensemble d’Amsterdam, l’Ensemble Orchestral Contemporain de Lyon avec lequel elle est la première chanteuse française à interpréter Pli selon Pli de Boulez (Opéra de Nice)..., et Télémaque dont elle est artiste associée depuis 2001 et avec qui elle obtient le Choc du Monde de la musique (CD André Boucourechliev).

Pour plus d’infos merci de consulter le site de l’Ensemble Télémaque : http://www.ensemble-telemaque.com/ et du Festival : http://www.iso-festival.com/index.html

JPEG

Dernière modification : 10/04/2015

Haut de page